Table des matières

Message fourni par SEEC

Le Centre de statistiques en écologie, environnement et conservation (SEEC) vous invite à ISEC2022 à Cape Town, Afrique du Sud, du 27 juin au 1er juillet 2022 – la première Conférence internationale d’écologie statistique (ISEC) à se tenir en Afrique !

Soumission de résumé et enregistrement sont maintenant ouverts et nous voudrions vous souhaiter la bienvenue à tous pour vous joindre à cet événement passionnant.

Dépêchez-vous, la soumission des résumés se termine bientôt le 9e Décembre!

L’écologie statistique est un domaine intrinsèquement interdisciplinaire. Le but de l’écologie statistique est d’utiliser les outils statistiques les plus puissants pour répondre aux questions les plus importantes en écologie. L’ISEC est une rencontre biennale de chercheurs à l’interface entre écologie et statistique. L’une des facettes les plus importantes de l’ISEC est qu’il rassemble des statisticiens intéressés par les problèmes écologiques et des écologistes intéressés par les méthodes quantitatives. À l’ISEC2022, nous avons une liste passionnante d’intervenants qui relient ces deux disciplines, ainsi que des opportunités de formation pour les participants, un forum de collaboration interdisciplinaire et des activités sociales amusantes.

Crédit image : Chris Oosthuizen

Les conférences, affiches et ateliers à ISEC2022 couvriront un large éventail de thèmes au sein de l’écologie statistique tels que l’estimation de l’abondance, les mouvements d’animaux, les mégadonnées, la biodiversité, la capture-recapture, la science citoyenne, la dynamique communautaire, l’écologie des maladies, l’échantillonnage à distance, l’épidémiologie, l’écologie évolutive , pêches, modèles individuels, modèles de population intégrés, dynamique des métapopulations, modèles multispécifiques, modèles d’occupation, dynamique des populations, écologie spatiale, modèles de répartition des espèces et conception des relevés. Étant donné l’étendue des domaines couverts lors de la conférence, vous êtes sûr d’apprendre quelque chose de nouveau à l’ISEC2022 !

ISEC2022 est prévu comme une conférence hybride. Nous serions ravis de vous voir au Cap en personne, mais nous comprenons que tout le monde ne pourra pas voyager. Cela ne signifie pas que vous devez manquer! Nous veillerons à ce qu’il soit facile pour les participants en ligne de prendre part aux activités de la conférence.

Lieu

Le Cap, où se déroule la conférence, est l’une des destinations touristiques les plus populaires au monde et offre un accès facile aux richesses de la biodiversité de l’Afrique du Sud et aux expériences d’une vie ! L’Afrique du Sud est l’un des pays les plus riches en biodiversité au monde et dépositaire de trois Points chauds de la biodiversité mondiale, y compris la région floristique du Cap (dans et autour du Cap) et le Succulent Karoo (à moins de 2 heures de route). Le hotspot Maputoland-Pondoland-Albany et les parcs animaliers Savanna sont facilement accessibles avec des vols intérieurs (<2h).

Intervenants en plénière

Nous avons une liste passionnante de conférenciers en plénière :

Dr Iadine Chadès, CSIRO Brisbane, Australie

Exposé : Analyse décisionnelle et gestion adaptative pour la conservation

Dr Iadine Chadès

Le Dr Chadès est chercheur scientifique principal au CSIRO. Elle s’intéresse à la résolution de problèmes de décision d’importance mondiale en matière de conservation, de santé et de biosécurité. Le Dr Chadès a été le pionnier de l’utilisation d’outils d’intelligence artificielle tels que les processus de décision de Markov partiellement observables (POMDP) ​​pour résoudre les problèmes de gestion adaptative optimale (prix du meilleur article de l’AAAI). Elle publie régulièrement dans AI et Ecology. Au CSIRO, le Dr Chadès dirige l’activité « Décisions » du Plateforme AIML Future Science. Elle est chercheuse en chef au NHMRC Center of Research Excellence SPECTRUM (Supporting Participatory Evidence generation to Control Transmissible diseases in our Region Using Modelling).

Dr Beth Gardner, Université de Washington, États-Unis

Conférence : Capture-recapture spatiale

La Dre Beth Gardner est professeure agrégée à la School of Environmental and Forest Sciences de l’Université de Washington. Elle est également directrice du Center for Quantitative Sciences et dirige le Quantitative Ecology Lab, qui développe des méthodes innovantes pour étudier les populations de faune, de flore et de pêche à travers le monde. Elle s’intéresse particulièrement au développement de modèles et de méthodes pour estimer les taux démographiques, les modèles de distribution et les relations entre les habitats des populations fauniques, y compris les modèles spatiaux de capture et de recapture et les modèles hiérarchiques pour l’échantillonnage à distance et l’occupation. Son travail et son enseignement sont motivés par un intérêt sous-jacent à aider à améliorer les approches quantitatives en écologie et à fournir des informations précieuses pour la prise de décision en matière de conservation et de gestion.

Dr. Olivier Gimenez, CNRS Montpellier, France

Conférence : Écologie statistique, modèles de Markov cachés et gestion des grands carnivores en Europe

Le Dr Olivier Gimenez est un scientifique senior (euphémisme pour plus jeune) au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans la belle ville de Montpellier, en France. Il a lutté pour étudier les mathématiques, a obtenu son doctorat en statistiques appliquées il y a longtemps dans une galaxie de vins et de fromages loin de l’Afrique du Sud, son habitation dans l’écologie et l’évolution pour qu’il puisse arrêter de faire semblant de comprendre de quoi parlaient ses collègues, et plus récemment lancé dans des études de sociologie parce que bon, pourquoi pas. Perdu quelque part à l’interface de l’écologie animale, de la modélisation statistique et des sciences sociales, son (soi-disant) expertise réside dans la dynamique des populations et la modélisation de la distribution des espèces pour répondre aux questions d’écologie et de biologie de la conservation sur l’impact des activités humaines et la gestion des grands carnivores. . Il ne serait rien sans les étudiants et collègues qui ont la gentillesse de le supporter.

Dr Joseph Ogutu, Université de Hohenheim, Allemagne

Exposé : Modélisation hiérarchique bayésienne de l’espace d’état de la dynamique des populations fauniques structurées par âge et par sexe

Le Dr Joseph Ogutu travaille au sein de l’Unité de biostatistique de l’Institute of Crop Science de l’Université de Hohenheim. Ils travaillent sur l’analyse de grands ensembles de données génomiques et phénotypiques, en particulier dans les applications de sélection animale et végétale. Leur objectif est l’adaptation et le développement de méthodes basées sur le cadre du modèle mixte. L’objectif est d’évaluer et d’exploiter l’association de traits phénotypiques avec des données génomiques (marqueurs tels que les SNP, etc.) et des profils d’expression.

Conférence publique

En plus des quatre séances plénières disponibles pour les participants à la conférence, il y aura également une conférence publique ouverte à tous les membres du public. Nous avons deux orateurs éminents alignés pour la conférence : Dr. Harriet Davies-Mostert et Dr. Luthando Dziba. La conférence portera sur l’importance des données et de l’écologie statistique pour la conservation des systèmes écologiques.

Dr Harriet Davies-Mostert, Endangered Wildlife Trust, Afrique du Sud

Le Dr Harriet Davies-Mostert est responsable de la conservation au Endangered Wildlife Trust (EWT). Elle est responsable de : conduire l’intégration de la science solide dans les opérations de conservation de l’EWT ; veiller à ce que les données et la recherche sur la biodiversité soient effectivement intégrées dans les actions de conservation ; coordonner le développement continu de la stratégie de conservation de l’EWT (objectifs et cibles) et travailler avec le personnel pour développer et mesurer des indicateurs de progrès utiles ; favoriser les partenariats d’EWT avec des institutions universitaires et de recherche ; et développer la capacité interne de produire des publications scientifiques. Le Dr Davies-Mostert est membre de l’équipe de direction de l’EWT.

Dr Luthando Dziba, Parcs nationaux d’Afrique du Sud, Afrique du Sud

Le Dr Luthando Dziba est un cadre dirigeant responsable des services de conservation dans les parcs nationaux d’Afrique du Sud (SANParks). Le Dr Dziba est également coprésident du Groupe d’experts multidisciplinaire de la Plateforme intergouvernementale de politique scientifique des Nations Unies sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Avant de rejoindre SANParks, le Dr Dziba gérait le domaine de recherche sur les services écosystémiques au CSIR et cela comprenait trois groupes de recherche qui employaient plus de 50 scientifiques travaillant sur la biodiversité et les services écosystémiques, les systèmes côtiers ainsi que l’observation de la Terre. Le Dr Dziba a également été chef de l’unité d’assistance technique de l’IPBES pour l’évaluation régionale de l’Afrique et plus tard coprésident de l’évaluation de l’Afrique. Le Dr Dziba s’intéresse à l’intégration de la science des services écosystémiques dans la planification et la politique de développement.

Ateliers

La conférence est précédée de 2 jours d’excellentes ateliers tenue le 25e & 26 juin. Il reste des places disponibles pour les ateliers et vous pouvez vous inscrire ici.

samedi 25 juin 2022
ATELIER 1 : Modélisation des données ADN environnementales 09h00 – 17h00 (Format hybride) Dr Eleni Matechou, Uni of Kent UK Alex Diana, University of Kent UK
ATELIER 2 : Manipulation de données ordonnée et modélisation des mouvements animaux dans R 09h00 – 17h00 (En personne uniquement) Devin Johnson, NOAA-NMFS, États-Unis Josh London, NOAA-NMFS, États-Unis Brett McClintock, NOAA-NMFS, États-Unis
ATELIER 3 : Modélisation hiérarchique avec NIMBLE 13h00 – 17h00 (Virtuel uniquement) Pr Perry de Valpine, UC Berkley, États-Unis Chris Paciorek Daniel Turek
dimanche 26 juin 2022
ATELIER 4 : Analyse bayésienne des données de capture-recapture avec des modèles de Markov cachés dans NIMBLE 09h00 – 13h00 (Virtuel uniquement) Olivier Gimenez, CNRS, FR Daniel Turek, Williams College, États-Unis
ATELIER 5 : Avancées dans la quantification de l’utilisation de l’espace et de la sélection de l’habitat des animaux 09h00 – 17h00 (Format hybride) John Fieberg, U of Minnesota, États-Unis Tal Avgar, Utah State University, États-Unis Johannes Signer, U of Göttingen, DE Brian Smith, Utah State Uni, États-Unis
ATELIER 6 : Modèles cachés de Markov pour le mouvement des animaux et autres données écologiques 09h00 – 17h00 (Format hybride) Roland Langrock Sina Mews Théo Michelot Richard Glennie Timo Adam

Entrer en contact

Crédit d’image: Tim Kuiper

Pour plus d’informations sur ISEC2022, visitez notre site Web à l’adresse https://www.isec2022.org/

Tenez-vous au courant des données en suivant le compte Twitter officiel de l’ISEC @ISEC_stats_ecol ou suivez notre page Facebook @ISECstatsecol

Pour en savoir plus sur SEEC, rendez-vous sur http://www.seec.uct.ac.za/ ou sur Twitter à @SEEC_UCT




Source link