Table des matières

Journal d’écologie appliquée offre une opportunité de mentorat de deux ans aux chercheurs en début de carrière pour acquérir de l’expérience dans le rôle de rédacteur en chef adjoint d’une revue. Chaque mentoré travaille avec un mentor éditeur principal et le bureau éditorial. Ils ont la possibilité d’avoir un aperçu des processus de publication et d’examen lorsqu’ils traitent les soumissions en tant qu’éditeur associé.

Nous sommes heureux d’accueillir six nouveaux Rédacteur associé mentorés à la Journal d’écologie appliquée Comité éditorial. Apprenez à connaître les nouveaux membres de notre équipe de revues.

Danilo Roberti Alves de Almeida

Danilo Roberti Alves de Almeida, Universidade de São Paulo, Brésil

Danilo est un ingénieur forestier qui s’intéresse au suivi de la conservation, de la gestion et de la restauration des forêts par les technologies de télédétection. Son principal objectif de recherche est de comprendre comment l’intégrité, la biomasse et la diversité des forêts peuvent être estimées à partir de capteurs aéroportés et satellitaires. Danilo s’intéresse également aux techniques d’imagerie à haute résolution et d’apprentissage automatique appliquées à l’écologie forestière. Site Internet.

Gudryan Baronio

Gudryan J. Baronio, Universidade de São Paulo, Brésil

Gudryan développe actuellement un projet reliant les régimes de feu utilisés par les populations humaines à la reproduction des plantes et aux interactions écologiques. L’un de ses principaux intérêts est la compréhension de la façon dont les interactions écologiques, mutualistes et antagonistes sont façonnées et maintenues dans les communautés en fonction de la disponibilité et de l’utilisation des ressources par les interactants, ainsi que les effets directs et indirects résultant de ces interactions. Autour de cela, il a orienté son travail vers la gestion écologique dans une tentative de minimiser les impacts humains sur les ressources naturelles. Site Internet.

Ying Chi (Ginny) Chan

Ying Chi (Ginny) Chan, Institut Ornithologique Suisse, Suisse

Ginny est une écologiste du mouvement qui s’intéresse à la compréhension des causes et des conséquences des variations individuelles des mouvements des animaux et à la manière dont les animaux réagissent aux changements environnementaux rapides induits par l’homme. Elle explore également les moyens d’appliquer les connaissances sur les mouvements des animaux à la conservation de la faune. Elle a travaillé sur les mouvements locaux de recherche de nourriture et la migration sur de longues distances, et son objectif actuel est la dispersion natale. Ses systèmes d’étude incluent des oiseaux de rivage migrateurs menacés en Asie de l’Est et en Australie et des rapaces en Europe. Site Internet

Rucha

Rucha Karkarey, Centre environnemental de Lancaster, Royaume-Uni

Rucha s’intéresse de manière générale à l’étude des modèles et des moteurs de la biodiversité des poissons de récif et des conséquences du changement de biodiversité pour les écosystèmes et les populations des récifs coralliens. Elle a beaucoup travaillé dans l’archipel de Lakshadweep (Inde) au cours de la dernière décennie. Dans le cadre de sa bourse actuelle au Lancaster Environment Center, elle examine le rôle des interactions biotiques non trophiques (concurrence-facilitation) dans la coexistence et le fonctionnement des espèces de poissons de récif et dans la stabilisation des communautés. Elle est passionnée par les pratiques de conservation fondées sur des données probantes et communautaires et par l’engagement scientifique et politique. Site Internet

Barbara Langdon

Barbara Langdon, Université de Concepción, Chili

Bárbara est ingénieur forestier, titulaire d’un doctorat en sciences forestières de l’Université de Concepción et, plus important encore, maman de deux enfants. Actuellement, elle est chercheuse postdoctorale au Laboratoire d’invasion biologique (LIB) de l’Université de Concepción, où sa ligne de recherche se concentre sur les espèces d’arbres envahissantes. À travers l’étude des processus et des modèles derrière l’invasion, d’une échelle locale à régionale, elle cherche de meilleures façons de gérer les espèces d’arbres, en donnant la priorité aux espèces à plus grand potentiel invasif ou à plus grands impacts négatifs. Site Internet

Mahdié Tourani

Mahdié Tourani, Université de Californie, Davis, États-Unis

Je combine des modèles hiérarchiques et des données de surveillance non invasives pour répondre à des questions écologiques appliquées. Mon intérêt est de développer des modèles pour surmonter les défis associés à la surveillance des populations fauniques à grande échelle. Actuellement, je produis des analyses de base pour Wildlife Insights, une plate-forme open source développée pour partager et analyser des données sur la faune dans le monde entier. Notre objectif est de fournir une plate-forme conviviale pour explorer et visualiser les données de surveillance. J’analyse également les données de piégeage par caméra à grande échelle de Wildlife Insights pour étudier les impacts du changement global sur les tendances de l’occurrence de la faune. Site Internet.


Source link